Dominique Jégou

DOMINIQUE JEGOU

Formé au Centre National de Danse Contemporaine d'Angers, Dominique Jégou devient interprète et collabore avec deux grands chorégraphes de renommée internationale : Dominique Bagouet, alors directeur du Centre Chorégraphique National de Montpellier, figure phare de la Nouvelle Danse Française, et Trisha Brown, chorégraphe américaine très influente de la post-modern-dance. Il expérimentera ensuite, avec une autre chorégraphe américaine, Susan Buirge, différents processus intégrant l'aléatoire dans l'écriture chorégraphique. Il crée sa compagnie Les danses de Dom en 1995.

Dans ses premières pièces, Dominique Jégou crée des situations où les danseurs doivent transformer leurs partitions chorégraphiques pour les adapter à des dispositifs spatiaux qui les contraignent, parfois jusqu'à l'immobilité.

Lorsqu'en 2009 il co-signe Cubing avec le compositeur de musique électronique Olivier Sens, Dominique Jégou implique dans le projet une vingtaine d'habitants aux côtés d'interprètes professionnels. Il conservera ensuite dans plusieurs de ses pièces l'idée d'intégrer des personnes qui n'ont pas ou peu de pratique de danse contemporaine, notamment dans Cubing bis, version de Cubing pour l'espace public. Il crée également un spectacle-conférence, Quelques clés pour la danse, destiné à faire découvrir le geste chorégraphique à un public averti ou non, et à générer une réflexion chez les professionnels ou dans les écoles d'art.

Dominique Jégou se penche de plus en plus sur différentes manières de s'inscrire dans le temps, notamment depuis la création en 2010 d' Un si petit espace au creux du temps, dans la chapelle de St Vigor-de-Mieux dans le Calvados, en relation avec l'oeuvre magistrale du plasticien japonais Kyoji Tabuko.

Ces questionnements sont au cœur de la dernière création de la compagnie, Accumulations, basée sur une expérience personnelle de Dominique Jégou : pendant 365 jours il a accumulé des mouvements, de la voix, des textes, des souvenirs chorégraphiques, des objets et des sons. Cela a donné lieu, au final, à un solo de 18 mn.

Ce projet a aussi donné lieu à une série de quatre pièces, chacune étant une collaboration avec un artiste différent : le poète performeur Charles Pennequin, le compositeur Olivier Sens et la manipulatrice d'objets Annabelle Pulcini, avec la complicité de la danseuse Catherine Legrand. La quatrième pièce est une accumulation simultanée des trois premières accumulations, avec une partie écrite et une partie libre, où l'intuition des performeurs est sollicitée.

Il collabore avec l'ensemble de musique contemporaine Sillages, dirigé par Philippe Arrii-Blachette, à partir de l'oeuvre Mikrophonie 1 de Karlheinz Stockhausen et Double music de John Cage et Lou Harrison.

OAM - Objets Autonomes Manipulables est le dernier travail artistique de Dominique Jégou, en collaboration avec Olivier Sens. A partir d'objets de lutherie spécifiquement créés et connectés par des capteurs, le projet développe plusieurs tableaux où le geste, le son, et la lumière sont traités numériquement, et interagissent avec les 3 musiciens-danseurs.

 

Dominique Jégou est également interprète de la pièce Levée des Conflits de Boris Charmatz, l'actuel directeur du Musée de la Danse à Rennes.